Extension A
8 janvier 2017
Mobil-box
24 novembre 2016

Le Brise-Sable

Le Brise-Sable

La grotte II | Projet théorique 2016


Le « brise-sable » est une variation sur le thème de l’habitat-tanière, un refuge semi-enterré au cœur du désert. De loin, paradoxalement, il se montre léger et aérien. C’est une virgule sur l’horizon, une feuille de béton qui ondule fixement, suspendue dans le vent sur une mer pétrifiée.
Tout semble s’être figé en des temps reculés, laissant dans un paysage de vagues immobiles une ruine énigmatique. Le vent et le sable, acteurs patients, jouent avec elle une pièce ambiguë : est-ce le lent enfouissement d’une carcasse de navire, ou l’extraction progressive d’un fossile marin ?
En s’approchant, s’impose la sensation étrange de pénétrer dans le squelette d’une bête, qui elle-même se serait enfoncée dans la dune pour se réfugier. Ce qui ressemblait à une mince feuille de loin se révèle être une lourde coque de béton qui couvre l’ensemble de la maison, un vaste toit, quintessence de l’abri. Cette coque repose sur des porteurs placés en position centrale pour garantir une transparence maximale à la périphérie, au dessus des murs de soutènements.
Les circulations longent ces parois extérieures, pour que l’habitant ressente successivement l’enfouissement puis l’extraction lorsqu’il se déplace dans le projet. Les différents espaces de vie sont disposés en enfilade entre les voiles porteurs, lesquels sont percés pour conserver des communications visuelles. La taille de ces ouvertures s’amenuise à mesure que l’on progresse dans l’intimité de la maison, et que celle-ci s’enfonce dans le sable.